Découvrir > Ses personnages

Ses personnages


Marie-Laurence Quatrefages (18 octobre 1896 - 17 décembre 1976)


Le 10 mai 2012, le titre et la médaille de 'Juste parmi les Nations ' ont été décernés à titre posthume à Marie-Laurence Quatrefages pour son geste courageux et plein d'humanité à l'égard de Chaïm Widerman et Magdalena Zillich qui fuyaient la répression allemande en 1942.

La Cérémonie a eu lieu à Paris, au Mémorial de la Shoa. Son nom figure parmi les 41 Aveyronnais déclarés 'Justes parmi les Nations' sur la stèle du monument de la résistance de Sainte Radegonde.

Le dimanche 11 octobre 2015, son nom a été inscrit sur le Mur des Justes, à Paris, au Mémorial de la Shoah.
Le nom de Marie -Laurence EGREFEUILLE- QUATREFAGES, ancien maire de Saint Jean du Bruel, est désormais gravé dans le marbre des Allées des Justes, à Paris comme à Jérusalem.

Recueilli par Marie-Laurence Quatrefages, Chaïm est resté de longs mois caché dans sa maison. Il en sortait parfois, le soir, vêtu de la soutane du fils âiné de sa courageuse hôtesse. L'histoire de Magdalena, de Chaïm et de leurs deux enfants secourus et protégés par Marie-Laurence Quatrefages est racontée sur le site de Yad Vashem. 

Marie-Laurence Quatrefages a exercé pendant trois mandats les fonctions de maire de Saint-Jean-du-Bruel, de 1947 à 1965. Les Saint-Jeantais lui doivent, notamment la réalisation des réseaux d'adduction d'eau potable et d'assainissement et l'élargissement des chemins d'accès aux hameaux.

Jean MOURET (10 juillet 1705 - 21 juillet 1766)


Né dans une famille protestante, il part pour les Antilles. Il devient « premier secrétaire au gouvernement général des Isles françaises du Vent de l'Amérique » et habite l'île de la Dominique jusqu'en 1752. Il y possède des plantations et  une grande fortune.


Il revient vivre à Saint-Jean-du-Bruel en 1754, où pendant huit ans il étudie le temps et la végétation du pays. Il est l'auteur des « Observations Botanico-Météorologiques » constituées de 34 cahiers couvrant la période 1757 à 1765.


A partir de 1756, il devient aussi le correspondant de la Société Royale des Sciences de Montpellier. Esprit curieux et passionné par la Science et la Nature, il est un personnage caractéristique du Siècle de Lumières.



Charles JULIEN de LASALLE (1820-1899)


Savant, Géologue et botaniste, il récolte et étudie avec passion les plantes, les fossiles et les minéraux du pays. Il constitue une collection de minéraux (aujourd'hui au musée de Millau) et un important herbier de 4000 plantes conservé de nos jours à l'Institut de Botanique de l'Université des Sciences et Techniques du Languedoc à Montpellier.

Il correspond de façon régulière et amicale jusqu'à la fin de sa vie avec de célèbres scientifiques tels que Charles Flahaut, le Professeur Bleicher de Nancy et  Hippolyte Coste, l'auteur bien connu de « la Flore de France ».



Guillaume  FLORIS (30 octobre 1792-25 avril 1838)


Pasteur protestant et professeur de philosophie à la Faculté de Montauban. Né à Saint-Jean-du-Bruel pendant la Révolution Française, il meurt à Montauban en avril 1838.

François VIVARES (11 juillet 1709 - 26 novembre 1780)

Né dans une famille protestante, il part à l'âge de 18 ans à Londres où il reçoit une formation artistique.


Il devient un graveur anglais célèbre et renommé, et l'un des créateurs de l'école de gravure anglaise.


Ses nombreuses estampes (eau-forte, burin et pointe sèche) ont été réalisées d'après un grand nombre de peintures françaises, flamandes et hollandaises conservées à l'époque dans les collections privées anglaises.Il passe toute sa vie en Angleterre, se marie trois fois et a de nombreux enfants.
 


Julien TARDIEU (19 janvier 1896 – 23 février 1980)


D'une famille originaire de Saint-Jean-du-Bruel, il est l'un des organisateurs de la Résistance dans le Maquis des Cévennes, puis nommé à la Libération par le Général de Gaulle au poste de délégué à l'information pour la région de Montpellier.


En 1947 il est élu au Conseil municipal de Paris et devient Président du Conseil municipal de Paris en 1960-1961 (équivalent au titre de maire de Paris qui n'existe pas à l'époque).


Humaniste, poète et écrivain, il reste toute sa vie très attaché au pays et écrit de nombreux poèmes tels que « la Dourbie », « O mon pays », « Saint-Guiral »



François VIVARES

Guillaume FLORIS

 

Charles JULIEN de LASALLE

  

Julien TARDIEU

  

   
100ème anniversaire de la naissance d'Henri FABRE (1910-1987)


Pour connaître sa bibliographie, cliquer sur le document ci-dessous.



 Biographie d'Henri FABRE
Taille : 185 Ko
  

 
Service proposé par Smica - Powered by MagicSite